Le contexte des mineurs non accompagnés

mineurs non accompagnés

Les guerres font partie intégrante de l’histoire de l’humanité. Des conflits qui se produisent depuis la nuit des temps. Des rages destructives pour les villes et qui justifient, pour les perpétuitaires, d’ôter la vie à des innocents. En conséquence, ceux qui sont encore en vie fuient le pays. Sur une terre qui était anciennement le leur, ils ne sentent plus en sécurité. Les survivants se lancent dans l’immigration. Parmi cette population vulnérable, il y a des enfants, des adultes et des personnes âgées. Des enfants qui ont perdu leurs parents, des adultes qui ont perdu leurs enfants et des personnes âgées qui n’ont plus personne. La masse importante de ces victimes est constituée par des mineurs non accompagnés.

Des enfants maltraités et brisés

Les mineurs non accompagnés constituent ces enfants réfugiés qui fuient leur pays natal pour chercher de meilleures conditions de vie. Ne trouvant plus la stabilité et la sécurité dont ils ont besoin pour vivre, ils risquent au péril de leur vie le chemin hasardeux de l’immigration. Ce sont des victimes des méfaits des autres. Il s’agit, en effet, des mineurs qui ont su échapper aux trafics d’organes et d’être humain, aux abus qui leur étaient destinés, des victimes de guerre et de discrimination en tout genre. Des situations malheureuses que même une partie de la population adulte en ait survécu. C’est dans un monde sans pitié et sans amour que les mineurs non accompagnés ont été jetés. Un monde qu’ils ont quitté avec courage et force.

Statut des mineurs non accompagnés dans le monde ?

Les enfants sont l’avenir de la nation. A cet effet, l’idéal aurait été que chaque mineur non accompagné obtienne de l’aide, un toit et une famille. La réalité est loin de ce conte de fées. Une grande partie des pays de migration est méfiante de ces derniers. Pour les mineurs non accompagnés, le combat continue. Les pays de migration instaurent un processus de sélection strict pour qu’un enfant mineur puisse bénéficier des soins dont il a besoin. Pour qu’ils puissent bénéficier de l’aide, ils doivent tout d’abord prouver qu’ils sont des enfants. Malheureusement, seule une infime partie passe à travers le processus et le reste est obligé de vivre dans les rues de la ville.

Structures de prise en charge des mineurs non accompagnés 

Pour ceux qui ont été sélectionnés et dont le dossier a reçu le feu vert, le combat s’arrête là. Pour ceux qui ne l’ont pas été, la situation se complique. Avec aucun appui pour défendre son cas, la majorité finit à errer sans direction dans la ville. Malgré cette situation attristante, il existe des associations et organismes qui proposent leur aide à ces personnes. Ces organisations proposent aux mineurs non accompagnés le soutiennent dont ils ont besoin pour bénéficier d’un appui dans leur demande d’accueil. Ils leur offrent des toits pour la nuit, de la nourriture pour rester fort et des soins pour ceux qui ne se sentent pas en forme mais surtout, un soutien émotionnel et une écoute attentionnée.

Comment soutenir l’armée du salut ?
Comment s’engager dans une association humanitaire ?